Comment faire un don pour aider les hôpitaux ?

Date:

Dans un contexte où les hôpitaux ont besoin de soutien pour faire face aux défis quotidiens et continuer à offrir des soins de qualité, de nombreuses personnes souhaitent faire leur part en réalisant un don. Il est toutefois important d’effectuer cette démarche de manière sécurisée et vers une organisation légitime.

S’informer sur les établissements bénéficiaires

Avant de se lancer dans un don, il peut être utile de se renseigner sur l’établissement hospitalier que vous souhaitez soutenir. Vérifier sa réputation, son historique et découvrir les projets qu’il mène permet de déterminer si votre don sera bien employé. De grandes fondations sont reconnues pour leur engagement en faveur des hôpitaux, comme la fondation hospices civils de Lyon, qui oeuvre au service des patients et de leur famille.

Choisir le bon moyen de réaliser un don

Plusieurs méthodes existent pour contribuer au soutien des hôpitaux :

  1. Dons en ligne : Se rendre directement sur le site d’une fondation ou d’un groupement d’établissements pour effectuer un don sécurisé.
  2. Dons par chèque ou virement bancaire : Envoyer un chèque ou effectuer un virement à l’adresse indiquée sur le site de la fondation ou de l’établissement.
  3. Dons par prélèvement automatique : Mettre en place un prélèvement mensuel permettant d’offrir un soutien régulier aux hôpitaux.
  4. Dons en nature : Proposer du matériel, des fournitures médicales ou autres biens utiles pour les établissements hospitaliers.
  5. Dons de temps et compétences : Participer à des événements bénévoles organisés par ces organisations.

Se méfier des arnaques en période sensible

La période de la COVID-19 a vu s’intensifier les tentatives d’dissimuler des arnaques en sollicitant des dons au profit d’établissements fictifs ou d’organisations non légitimes. D’où la nécessité de bien vérifier les informations avant d’effectuer un don. Voici quelques mots clés communs liés à cet enjeu :

  • Don : somme d’argent offerte pour aider une cause, ici le soutien aux hôpitaux.
  • Montant : valeur du don que vous souhaitez réaliser, qui dépend de vos moyens et de votre motivation personnelle.
  • Facture : document attestant de la transaction réalisée lors du don – il est préférable de conserver ce juste justificatif.
  • Opérateur mobile : certaines arnaques passent par des SMS demandant de rappeler un numéro surtaxé, soyez vigilant.
  • COVID-19 : contexte pandémique qui a renforcé la nécessité de soutenir les hôpitaux et augmenté le risque d’arnaques.

Renseigner correctement ses informations personnelles

Lors de la réalisation d’un don, veillez à bien renseigner vos coordonnées afin de recevoir un justificatif pour votre don. En effet, les dons à des organismes d’intérêt général peuvent donner droit à une réduction d’impôt, il est donc essentiel de conserver ce document attestant de votre générosité.

Les éléments requis pour valider un don

Pour effectuer un don en toute sécurité, assurez-vous de fournir toutes les informations requises :

  • Nom et prénom
  • Email ou numéro de téléphone
  • Adresse postale (pour l’envoi du justificatif)
  • Mode de paiement choisi (carte bancaire, chèque, virement, etc.)
  • Validation de la transaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

A lire également

Comment choisir un aligneur dentaire invisible ?

L'aligneur dentaire invisible est une solution discrète et efficace pour corriger votre sourire. De l'évaluation de vos besoins...

Doliprane : quels sont les dangers en cas de surdosage ?

Le Doliprane (ou autre paracétamol) est un médicament couramment utilisé pour soulager la douleur et réduire la fièvre....

Hypertension : quelles sont les principales causes ?

L'hypertension artérielle est un problème de santé répandu et parfois sous-estimé. Pourtant, il est essentiel de la prévenir...

Qu’est-ce que la maladie du soda (NASH) et ses symptômes ?

Cette affection, également appelée stéatose hépatique non alcoolique ou NASH (non-alcoholic steatohepatitis), reste encore peu connue et pourtant...