Comment réagir face à un arrêt cardiaque ?

Date:

Savoir réagir rapidement et efficacement lors d’un arrêt cardiaque peut sauver des vies. Dans cet article, nous allons aborder les différentes étapes à suivre pour secourir une personne en arrêt cardiaque.

Reconnaître les signes d’un arrêt cardiaque

La première étape consiste à reconnaître les signes d’un arrêt cardiaque. Voici quelques symptômes courants :

  • Perte de connaissance soudaine
  • Absence de pouls ou de respiration
  • Peau pâle, froide et humide
  • Lèvres bleuâtres

Il est crucial d’agir rapidement dès que l’on aperçoit ces signes, car chaque minute compte pour augmenter les chances de survie de la victime.

Faire appel aux secours

Dès que vous êtes témoin d’un potentiel arrêt cardiaque, il est important d’appeler les secours le plus rapidement possible. Même si vous ne savez pas exactement comment procéder au massage cardiaque ou à l’utilisation d’un défibrillateur, les opérateurs du SAMU (15) ou de la police (17) pourront vous guider.

Si vous n’êtes pas seul(e)

Si plusieurs personnes sont présentes, déléguez certaines tâches :

  1. Envoyer quelqu’un chercher un défibrillateur automatique externe (DAE) s’il y en a un à proximité
  2. Faire venir un témoin supplémentaire pour aider en cas de besoin

Massage arrêt cardiaque

Réaliser les gestes de premiers secours

Le massage cardiaque

Le massage cardiaque, également appelé réanimation cardio-pulmonaire (RCP), est un geste crucial à effectuer sur une victime d’arrêt cardiaque. Il permet de maintenir la circulation du sang et l’oxygénation des organes vitaux jusqu’à l’arrivée des secours.

Pour bien réaliser le massage cardiaque suivre les étapes ci-dessous :

  1. Placer la victime sur le dos, sur une surface plane et dure
  2. Agenouillez-vous près des épaules de la personne
  3. Mettez vos deux mains l’une sur l’autre, au centre du thorax, entre les deux mamelons
  4. Appuyez fermement et régulièrement sur la poitrine de la victime, à un rythme de 100 à 120 compressions par minute
  5. Maintenez cette cadence jusqu’à l’arrivée des secours ou la mise en place d’un défibrillateur

La ventilation artificielle (bouche-à-bouche)

En attendant l’arrivée des secours et si vous êtes formé(e) aux gestes de premiers secours, vous pouvez réaliser la ventilation artificielle ou le bouche-à-bouche :

Pour ce faire :

  1. Placez la victime en position allongée sur une surface plane et dure
  2. Maintenez la tête de la victime inclinée en arrière, le menton relevé et les voies respiratoires ouvertes
  3. Bouchez-vous le nez pour empêcher l’air de s’échapper durant la ventilation. Vous pouvez utiliser un masque de protection si vous en avez un.
  4. Inspirez profondément et placez votre bouche bien étanche autour de la bouche de la victime
  5. Soufflez lentement et régulièrement de l’air dans la bouche de la victime pour remplir ses poumons pendant environ une seconde par insufflation

Utiliser un défibrillateur automatique externe (DAE)

L’utilisation d’un défibrillateur automatique externe (DAE) permet d’augmenter considérablement les chances de survie d’une personne en arrêt cardiaque. Si possible, demandez à quelqu’un de chercher rapidement un DAE disponible à proximité lors de l’incident. Voici les étapes pour utiliser le défibrillateur en vidéo ici avec le défibrillateur Philips HS1 :

  1. Appuyez sur le bouton d’allumage du défibrillateur
  2. Suivez les instructions données par le défibrillateur, qui vous guidera étape par étape
  3. Placez les électrodes du défibrillateur sur la poitrine de la victime, comme indiqué sur le schéma des électrodes
  4. Le DAE analysera le rythme cardiaque de la victime et déterminera si un choc est nécessaire. Si c’est le cas, éloignez-vous de la victime et appuyez sur le bouton « choc » lorsque le dispositif vous le demande
  5. Si le défibrillateur recommande une nouvelle analyse (pas de choc), continuez le massage cardiaque

Dans certains lieux publics ou entreprises, on trouve des défibrillateurs prêts à l’emploi pour assurer une intervention rapide en cas d’arrêt cardiaque.

Continuer les gestes de premiers secours

Il est essentiel de ne pas abandonner les gestes de premiers secours tant que les secours professionnels n’arrivent pas sur place, même si vous pensez que la victime ne réagit pas aux tentatives de réanimation.

Avec ces connaissances sur les mesures à prendre face à un arrêt cardiaque, vous êtes mieux équipé pour agir rapidement en cas de besoin et ainsi augmenter les chances de survie de la personne concernée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

A lire également

L’anone : Un fruit aux vertus anti-cancer ?

L'anone, également connue sous le nom de cherimoya ou pomme cannelle, est un fruit exotique riche en nutriments...

Combien de temps dure une hernie discale ?

La durée d'une hernie discale peut varier significativement, dépendant de multiples facteurs tels que la sévérité de la...

Beurre de cacahuète : ses bienfaits pour la santé

Délicieux et souvent mal compris, le beurre de cacahuète offre de nombreux avantages pour la santé. Explorons ses...

Maltodextrine : c’est quoi et quels sont les dangers ?

La maltodextrine, un glucide complexe dérivé de l'amidon, est couramment utilisée dans l'industrie alimentaire comme édulcorant, agent épaississant...